26 mai 2011

Plekhanov

Les matérialistes français du XVIIIième siècle commençaient leur investigation sur la société en matérialiste, mais aboutissaient selon une optique idéaliste. Ils voyaient les choses un peu ainsi : «Tant qu’ils recouraient à la nature humaine comme instance suprême, force était aux savants d’expliquer les rapports sociaux par les opinions des hommes, par leur activité consciente. Mais celle-ci est de telle nature que l’homme se la représente inévitablement comme une activité libre. L’activité libre exclut l’idée même de nécessité, en... [Lire la suite]
Posté par karlus1972 à 18:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mai 2011

La joie et la tristesse

Tous nous recherchons le bonheur, mais il se pourrait que ce soit un idéal, presqu’un but illusoire. Pour Pascal, sans les vérités du christianisme nous sommes condamnés à la superficialité ou, pire, au malheur. Point de salut sans la foi, la croyance en un Dieu bon. Pour nous, la science et bien d’autres choses ont contribué au désenchantement du monde. Dieu est mort et c’est nous qui l’avons tué. Le christianisme et ses théologiens ont amené la notion de béatitude. Faute de béatitude, il nous reste le bonheur, valeur démocratique... [Lire la suite]
Posté par karlus1972 à 17:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mai 2011

Le tempérament nerveux

Cet ouvrage important et volumineux d’Alfred Adler nous introduit dans une conception assez originale de la psychanalyse. Elle renferme une multitude de découvertes valables. Peut-être que comme les théories d’Otto Rank, avec Adler on quitte la psychanalyse pour entrer dans des conceptions nouvelles. Mise en contexteAlfred Adler ne croit pas en le pansexualisme de Freud. Pour lui, autant chez Freud que chez Young il y a une dose de fantaisie. Ce sont des conjectures tirées d’expériences isolées et peu concluantes. Sorte de fabulations... [Lire la suite]
Posté par karlus1972 à 17:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]