25 février 2011

Les blogues opportunistes

La récupération est l’un des aspects les plus déplorables du système de mise en valeur qui incite les individus, dont la principale fonction est la communication, à s’adapter et à utiliser toutes les formes de technologie afin de se rendre présent et visible.L’écriture libre au sein des blogues, qui devait être, au départ, une activité non rémunérée, et le fait d’amateur, quelquefois plus intéressant que les journalistes et que les chroniqueurs d’humeur, devient maintenant une obligation nécessaire pour les professionnels de la... [Lire la suite]
Posté par karlus1972 à 12:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 février 2011

Le luxe

Il peut sembler banal et sans incidence de traiter un thème comme « la fonction du luxe dans la société contemporaine ». Sauf qu’il se trouve parfois du sens là où on s’en attendait le moins. Certains faits sociaux, qui deviennent des habitudes, sont souvent les plus difficiles à interpréter parce qu’ils sont recouverts d’un voile d’incompréhensibilité.Ce qui nous fait réaliser qu’il faut être attentif aux comportements qui semblent habituellement anodins, car leur déchiffrage peut apporter un éclairage imprévu.Le luxe appartient à... [Lire la suite]
Posté par karlus1972 à 13:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 février 2011

Les étrangetés économiques

L’histoire fait quelquefois bien les choses. Car il arrive que certains personnages infatués et prompts à se croire possédé la vérité soit déboutés par les événements. C’est le cas de deux économistes orthodoxes classiques autrichien, Ludwig von Mises et Friedrich von Hayek, qui prônaient l’absence total et complète de l’intervention étatique dans l’économie.Comme ils étaient probablement parfaitement cohérents, ils quittèrent leur pays d’origine, qu’ils jugèrent trop socialiste et trop interventionniste. L’interventionnisme étant... [Lire la suite]
Posté par karlus1972 à 13:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2011

La Bourse et la vie

Concernant la corruption, l’ appât du gain et l’absence de remparts éthiques aux malversations boursières, ce passage de La richesse des nations est très éclairant pour la compréhension des mécanismes internes aux grandes sociétés anonymes : « Dans la mesure où le capital n’appartient pas aux gestionnaires, mais à d’autres gens, on ne peut guère s’attendre à ce qu’ils le surveillent avec la même vigilance et la même anxiété que des associés dans une société en nom collectif surveillent d’habitude leur propre capital(…) Par conséquent,... [Lire la suite]
Posté par karlus1972 à 20:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2011

La richesse des nations

Adam Smith avait, sur la question des impôts, une conception assez noble et impartiale. Il considérait que « les sujets de chaque État devraient contribuer à soutenir financièrement le gouvernement, aussi étroitement que possible, en fonction de leurs capacités respectives; c’est-à-dire en proportion des revenus dont ils jouissent respectivement sous la protection de l’état. »Les promoteurs de l’impôt unique ne veulent jamais entendre un raisonnement semblable. Eux, qui citent n’importe comment l’œuvre de Smith, dans la proportion de... [Lire la suite]
Posté par karlus1972 à 20:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 février 2011

L’utilitarisme

Certains courants de pensée offrent à l’esprit peu d’espace pour le déploiement. Leurs principes, réducteurs à l’extrême, suggèrent une vision peu reluisante des manifestations humaines. Ils ont même un effet déprimant de par leur vision du monde. Mais cela ne les empêche toutefois pas d’être très opérationnelles, vérifiables et efficaces.L’utilitarisme* suscite cette forme de préjugés** et d’incompréhension  alors qu’en fait le réalisme et la franchise, qui portent à considérer qu’une société est constituée d’individus qui ont... [Lire la suite]
Posté par karlus1972 à 13:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 février 2011

La Sexualité et l’absence de…

L’hypersexualisation inquiète de plus en plus et risque de devenir une question d’ordre public, puisque certains établissements scolaires manifestent le besoin de réglementer la tenu vestimentaire des écoliers.Même s’il est juste de douter de la réelle importance de cette problématique, et de « se demander si, à travers ce discours, ce n'est pas le regard de la société qui fait encore et toujours de la sexualité des filles un sujet d'angoisse, pour ne pas dire un problème», il vaut la peine de se questionner sur ce qu’implique et... [Lire la suite]
Posté par karlus1972 à 10:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 février 2011

Bossuet* dans le fleuve de l’oubli

Parmi les auteurs qui n’ont plus aucun lecteur, peu sont aussi injustement négligé que Bossuet.  Et ce même s’il fait partie de ceux qui mériteraient qu’une part non négligeable de leurs écrits soient utilisés pour servir d’exemple à une heureuse maîtrise de l’expression littéraire. Même s’il fut formidablement doué pour communiquer et s’exprimer, l’abbé Bossuet écrivait dans un style, riche et singulier, qui n’est plus aussi prisé, parce qu’il nécessiterait de notre part, pour parvenir en apprécier la qualité, un esprit de... [Lire la suite]
Posté par karlus1972 à 12:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 février 2011

La philosophie* dans le boudoir

Contrairement à ce que certaines personnes croient, la philosophie n’est pas principalement une réflexion qui se situe au niveau du bonheur individuel. Loin de là. Réfléchir sur l’existence et sur la meilleure façon de vivre et de se détendre par la méditation-abdication** n’est pas une activité philosophique. C’est bien davantage d’un recueil de recettes particulières, adapté à nos besoins, nos exigences et nos pré-conceptions, qu’il s’agit dans ce cas-ci. Car c’est à notre propre bien-être, à nos intérêts particuliers et à... [Lire la suite]
Posté par karlus1972 à 10:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 février 2011

L’amitié

« Certaines vérités sont bonnes à posséder. D’autres, mieux encore, atteignent leur caractère d’excellence  parce qu’elles sontéminemment partageables. » C’est ce que nous offre Cicéron* avec son traité sur l’amitié. Il nous fait partager ce qui est et sera pour toujours la chose la plus précieuse : la bienveillance envers un être d’exception, comme peut l’être un ami. Il décrit cette relation comme étant la plus belle qui soit. Et il a parfaitement raison, puisque« l’ amitié n’est autre chose en effet qu’un accord en toutes... [Lire la suite]
Posté par karlus1972 à 10:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]