05 novembre 2010

Les Grecs

On dit des Grecs qu’ils furent courageux dans plusieurs des épisodes qu’ils connurent comme étant à risque pour eux et leur civilisation : probable guerre de Troie, deux guerres médiques et le conflit fratricide de la guerre du Péloponnèse. Mais c’est brièvement de leur religion que je veux parler.

Dans l’Illiade, on découvre des Dieux qui sont plutôt amoraux ; leur histoire n’est pas racontée pour fournir les bases du comportement moral des lecteurs. Ils sont lointains dans un univers où ils sont dans la pure joie d’exister. Mais les Grecs comprennent tout de même qu’eux aussi devront conquérir cette joie noble et essentielle à l’existence. «Le peuple grec est un peuple courageux, et dont le courage ne consiste pas dans la résignation, mais dans la lutte. Il n’adore dans ses dieux que ce qu’il est bien décidé à conquérir un jour : les espaces illimités de la joie de vivre.»

Il ne faut pas voir dans l’Olympe «une sorte de consolation esthétique au mal d’être né mortel. J’y reviendrai.



Posté par karlus1972 à 20:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Les Grecs

Nouveau commentaire